"http://www.noelshack.com/up/aac/logo-641dc39c59.png"
the immortals forum Index du Forum
the immortals forum
Forum de la guilde "The Immortals" du jeu Shakes & Fidget (s1)
 
the immortals forum Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Alaxar ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    the immortals forum Index du Forum -> Taverne -> Vos histoires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alaxar


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2012
Messages: 24
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mer 3 Oct - 15:34 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

-"Et il parait même qu'une citée entière n'est peuplée que d'aventuriers, mages, guerriers, archers, des plus minables aux plus héroïques, ils ont créés LEUR propre ville!"
L'enfant elfe écoute derrière la porte des cuisines du domaine de son père.
Les marmitons connaissent toutes les rumeurs, tous les commérages, et des histoires FA-BU-LEUSES!
Tant et tant que la jeune elfe y passe beaucoup de temps pour abreuver ses rêves d'enfants!
Trop de temps d’ailleurs au gout de père et du précepteur.
Ainsi un soir, dans sa belle robe de soieries et de dentelles, lors d'un repas, père lui demande ce qu'elle fera de sa vie plus tard.
Lui veut tester son apprentissage de future femme, épouse, soutiens d'un époux qu'il ne manquera pas de lui avoir imposé.
Elle ne voit pas le piège et réponds: "je serais aventurière, guerrière redoutée, maitre des lames et crainte des arènes aux pires des donjons mon père!"
Non contente d'une gifle magistrale, l'enfant elfe en sera grée pour dix coups de bâton, offerts de bonne grâce par le précepteur en personne.
Il faut savoir que le dit précepteur est le bâtard de Père. Plus âgé, il est, parait-il, le fils d'une rencontre quelques temps avant le mariage de Père.
La leçon est retenue: ne jamais plus parler de ses rêves!
Alors, elle s'applique aux cours de coutures, et aux cours d'étiquette, à faire la révérence, et aux cours d'héraldique, à reconnaitre tous les blasons du royaume, et aux cours de chants et de musique, à avoir la voix d'un ange.
Puis avec le temps, Père décide que dans ce monde si dangereux, où l'enfant femelle est son unique descendance, il serait fort judicieux de lui apprendre à régir une demeure, ou un conté, juste au cas où un futur mari, qu'il ne manquerait pas de lui choisir de grès ou de force, se verrait décéder et qu'elle et sa descendance (des fils, espérons-le), devraient assoir le nom de la famille sur un domaine.
Alors arrivent de drôle de cours, un peu d'alchimie (et un zeste de poisons), et beaucoup de magie.
Pour faire bonne impression...
Pour prouver que tête bien faite va avec tête bien remplie.
Ou pour avancer une date éventuelle de veuvage!
Elle, elle déteste ça, la magie. Et la magie le lui rends bien...
Mais le précepteur met un point d'honneur à lui enseigner ces choses qu'elle ne comprends pas, l'apprentissage se fait dans le sang et dans les larmes.
Au plus le temps passe, au plus l'ainé à la main lourde.
Mais elle ne baisse pas sa garde, même si souvent, elle regarde avec envie dans la cours l'entrainement des chevaliers.
Au fil du temps, elle va, discrète, vivre ses rêves, une épée en bois à la main, souvent la nuit avec seule la lune pour amie et témoin.
Elle affronte des monstres imaginaires, des ennemis sanguinaires, dévoreurs de bébés, des dragons, des meutes de loups, et surtout des épouvantails d'entrainements, mais ils ont l'air très très dangereux et encore plus agressifs!
Mais la journée, elle redeviens le rêve de Père.
Jusqu'au jour fatidique où, ne s'en rendant pas même compte, elle a déjà grandit.
En tout cas, suffisamment, semblerait-il, pour que Père lui annonce la MA-GNI-FIQUE nouvelle:
-"Je t'ai trouvé un prétendant. Tu le rencontrera demain. Soit prête."
Ce soir là, elle pense qu'elle devrait s'accorder une dernière nuit de rêves.
Alors elle décide d'aller affronter encore une fois ces chimères épouvantails.
Elle s'habille, en garçon, sort l'épée de bois qu'elle cachait précieusement dans sa chambrée, et ouvre la porte.... pour tomber nez à nez avec le précepteur son ainé!


(la suite bientôt.).
_________________
Le métier d'un héros est de mourir glorieusement.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 3 Oct - 15:34 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hystarioo
Officiers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juin 2012
Messages: 133
Localisation: Dans le tonneau au fond de la taverne

MessagePosté le: Dim 7 Oct - 19:49 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

Tu aurais dû mettre un titre ^^'


Mais a part ce détail l'histoire est pas mal, continue ! Smile
_________________

↑ Clique ↑


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
poussi


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2012
Messages: 130
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Mar 16 Oct - 22:43 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

J'attends la suite avec impatience. Un mélange de différents contes et de l'originalité, j'aime.

Revenir en haut
poussi


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2012
Messages: 130
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 01:10 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

La suite, la suite, la suite...

Revenir en haut
Hystarioo
Officiers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juin 2012
Messages: 133
Localisation: Dans le tonneau au fond de la taverne

MessagePosté le: Mer 14 Nov - 19:04 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

...on attend que ça !
_________________

↑ Clique ↑


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
poussi


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2012
Messages: 130
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Mer 14 Nov - 22:13 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

Une dernière nuit de rêves...

Revenir en haut
Hystarioo
Officiers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juin 2012
Messages: 133
Localisation: Dans le tonneau au fond de la taverne

MessagePosté le: Sam 24 Nov - 14:43 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

...avant les ténèbres ? 
_________________

↑ Clique ↑


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alaxar


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2012
Messages: 24
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mer 28 Nov - 18:31 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

Demain, je m'y met, promis.
_________________
Le métier d'un héros est de mourir glorieusement.


Revenir en haut
poussi


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2012
Messages: 130
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Mer 28 Nov - 23:12 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

Alaxar le retour

Okay


Revenir en haut
Alaxar


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2012
Messages: 24
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 16:12 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

Un jour plus tard......
Sous la pluie, ils marchent.
Sur un chemin boueux, ils crottent les pauvres vêtements qu'ils ont tout deux réussis à récupérer.
C'est lui, l'ainé, qui prends alors la parole:
- C'est ta faute tout ça!
Alaxar le regarde au travers de ses mèches de cheveux trempés qui lui collent le visage.
- Non, c'est TA faute. Et celle de père. Et celle de cet idiot de prince.
Elle se souvient.
La première chose qu'elle a ressentit en voyant son ainé devant la porte de sa chambre, c'est ses tripes se nouer, un poid énorme lui tomber sur les épaules, et son sang fuir son visage. Bref, la peur!
Lui, il affiche un sourire satisfait.
Aussi rapide qu'un chat, la main de l'ainé se jette à la gorge de la fille.
Il l'enserre et la soulève presque d'un seul bras.
- Je me doutais bien qu'une fois de plus, tu n'aurai su te tenir en dame.
Elle tente alors un dernier geste désespéré, plus par peur que par envie de blesser.
La main de son épée en bois, son bras droit se contracte et part à toute allure vers la tempe du bâtard!
POC!
- Aie! Idiote!
Hélas, lui était trés fort, et résistant. Elle eu le temps d'entrapercevoir un léger filet de sang avant de se prendre une gifle magistrale qui lui fendit la lèvre!
Lui est alors fou de rage! Il envoi sa main à sa blessure, regarde le sang sur ses doigts et fond vers elle.
La porte se claque.
Sa petite épée de bois finira brisée sur son dos, lors d'une pluie de coups, au milieu de hurlements:
- Je vais t'apprendre moi à être une dame! Tu sera! Tu entends? TU SERA, quoiqu'on exige de toi!
Sous la pluie, elle sent la colère gronder, mais quand elle tourne la tête vers lui, elle le vois aussi piteux et encore plein des traces de son explication avec leur père.
Il la regarde froidement, toujours de son regard si dur:
- C'est toi l'incapable. Te rends tu compte de ce que tu a fait au moins? Comprends-tu seulement ce que cela veut dire pour nous? Bannis.... Après tout ce que j'ai fait pour toi, nous sommes bannis, par ta faute.
Sa voix devient grave au fil de sa phrase.
Elle le regarde, ses yeux toujours aussi transperçant, sous ses mèches noires, toujours aussi ruisselantes.
-Si tu m'avais laissé partir, tout cela ne serait jamais, jamais arrivé! Tu le sais que la magie me hait! C'est dans le fer et l'acier que je danse, pas avec tes tours de passe-passe!
N'y tenant plus, sa colère à lui explose tel le tonnerre sur leurs têtes:
- Mais enfin Alaxar! Tu l'a transformé en casserole!! Un prince! En casserole!! Mais d'où, dis moi, d'où t’ai- je apprit un sortilège qui transforme les princes en casseroles!!
Il se souvient:
Il veilla toute la nuit durant devant la porte de cette indomptable que l'on disait sa sœur. Un mariage. Certes arrangé, mais elle allait l'épouser, ce "peau verte" que père lui avait trouvé. Cet Orc, dont le royaume était à coté, épouserait sa sœur et pour les noces viendrait alors son moment à lui.
Juste deux gouttes.
Rien que deux petites gouttes discrètes, dans le vin de noce, et sa sœur n'aurait même pas à connaitre le coucher nuptial.
Et le domaine du peau verte serait à leur famille.
Et père enfin reconnaitrait en lui un fils bienveillant pour la famille. Enfin.
Le lendemain matin, il presse les femmes à maquiller les bleues de la jeune entêtée, l'habiller gracieusement, faire ressortir, resplendir toute sa beauté.
- Et surtout, sourit! Ton sourire est tel un soleil, alors sourit à ton prétendant! Et n'oublie pas ton rite de passage. Un sort magique simple pour l’impressionner. On l'a répété des centaines de fois!
Elle ne réponds pas, son visage est défait, elle semble être morte tant dans son regard que dans ses gestes.
On la conduit enfin dans la grand salle.
Elle ne semble pas même entendre ou voir ce qu'il s'y passe, saluant telle une automate, jouant un pantin.
Lui, il a de la peine pour elle. Un peu. Surement. Mais l'enjeu est trop important!
Alors, il s'avance, face à Père, et au Prince Orc, et sa suite, armée jusqu'aux dents.
L'ainé prend la parole, d'un ton grave et sur.
- Dame Alaxar, va maintenant exécuter devant votre Bonté, sa plus puissante magie, afin d’honorer son Prince, le futur soleil de ses nuits, en faisant apparaitre une pluie de pétales de fleurs.
Alaxar apparait, se campe face à l'affreux Orc, et commence son incantation.
- Allna nef'rshui talos flag neft Tanum!!
L'ainé hausse un sourcil:
- Tanum?? NON!
Trop tard!
Beaucoup de fumée, de la bleue, de la jaune, de la verte!
Un grand sifflement PSIIIIIIIIIIIIIIIIII!
Et un bruit de fer rebondissant sur le sol.
LE temps semble figé.
Tous retiennent leur souffle.
L'ainé tourne la tête comme au ralentit vers sa sœur et voit.
Son visage légèrement incliné vers l'avant, le regard déterminé.
Et bien sur, elle sourit.
Enfin ce soleil réapparait.
Mais à quel prix!
La fumée se disperse peu à peu.
Du prince aucune trace. Mais à sa place, une ravissante casserole.... Verte.
Là, tout va très vite!
Père se retourne en fureur vers l'ainé!
Les invités sortent leurs armes!
Le combat éclate.

Mais ceci vous sera conté la prochaine fois.
_________________
Le métier d'un héros est de mourir glorieusement.


Revenir en haut
poussi


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2012
Messages: 130
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 23:16 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

De mieux en mieux Alaxar la rebelle Okay

Revenir en haut
Vaandu11


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2012
Messages: 41

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 19:46 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

Cool    encore ^^
_________________
A ceux qui déblatèrent derriere mon dos, mon cul les contemplent ...


Revenir en haut
minipousse


Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2012
Messages: 14
Localisation: Liège

MessagePosté le: Ven 28 Déc - 22:24 (2012)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

j'adores! telle une petite fille à la veillée, j'attends la suite que je n'ose rêver de peur de me réveiller dans ce monde inachené....merci de prendre ton temps pour nous offrir du rêve!
_________________
Que vos nuits soient longues et vos journées plaisantes.


Revenir en haut
Alaxar


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2012
Messages: 24
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Jeu 17 Jan - 16:53 (2013)    Sujet du message: Alaxar Répondre en citant

Le combat éclate.

Le bâtard eu à peine le temps de dégainer sa baguette que les peaux vertes d’invités se jetaient sur père, lui, sa sœur, ses hommes, mais aussi les cuisiniers, les servantes, les vieux, les jeunes, les gardes, certains même attaquant à grands coups de hache le pauvre sanglier déjà mort qui trônait dans un plat, une pomme dans la gueule !

Alaxar réceptionne un gros orc à la coupe de cheveux effrayante qui la charge, une belle épée brandie par-dessus  tête. Elle esquive prestement et décoche sans un haussement de sourcil un coup de genou bien visé là où il y aurait dû avoir une coquille comme armure. Mais point de coquille. L’orc se plie en deux, les yeux exorbités, les joues gonflées. Alaxar découvre ainsi ce que donne la couleur rouge sur une peau verte.
Elle s’empare alors d’un plat de salade posé à coté sur la table. Ce qui fait le plus mal dans la salade, c’est le plat en argent. Ce dernier, sous l’impact, prend la forme du visage de l’invité ! Elle récupère alors de l’épée de son adversaire et commence à faire danser sa lame. Elle est rapide et vise juste. Les hommes remarquent vite que ses estoques touchent toujours le bon point de défaut d’armure. Elle tape parfois si fort que certaines armures volent en éclat sous les coups. Rapidement, aux yeux ennemis, elle deviens celle à abattre. Ils sont nombreux à l’entourer maintenant.

Pendant ce temps, le frère lance à tours de bras des sortilèges avec sa baguette. Des petits nuages roses bonbon fusent dans toute la salle… A tel point que petit à petit, de surprise, tous restent sans voix et sans gestes. Un silence surprit s’installe et tous les regards sont tournés vers le mage. Lui dont la peau noire, le bouc, l’armure sombre, l’amulette en forme de crane, lui dont tous redoutaient le regard, lui dont la réputation d’intraitable n’est plus à faire, lui lance des nuages roses ! Tous ont les yeux ronds ;  Rapidement, le frère remarque la stupeur ambiante. Il redescend le bras le long du corps en marmonnant et bredouillant quelques mots :
« …mmmmhm…puissante…..pas l’air…..ridicule mais dévastatrice….hum hum. ».

Alors enfin, le clan de père profite des bouches bée pour frapper. Le combat reprends mais les invités se font vite désarmer ou menacer d’une lame sur la gorge. Le père prend alors la parole et lance d’une voix tonitruante
« Déposez les armes, reprenez votre…. heu… Prince et quittez mon château ! »
Un grand male réponds :
« Et qu’en sera-t-il de l’affront ? Qu’aurons-nous en dédommagement ? »
Père réponds « Les deux seront bannis ».
Il pointe alors Alaxar et son ainé. « Vous ! Jamais plus ne remontrerez vos visages ici. Je vous banni et désormais, vos noms seront en céans oubliés à jamais. ».
L’autre clan donne des hochements de tête entendu de satisfaction.



Sur le chemin boueux, l’ainé ne décolère pas. Alaxar pourtant sourit.

Il lui demande : « Qu’est ce qui t’amuse pauvre soeurette ? »
« Des nuages roses ! C’est ça ta magie puissante et dévastatrice ? Des nuages roses ? »
Il s’arrête et l’attrape avec brusquerie par l’épaule.
« Idiote. Peu importe la forme, ce qui importe, c’est le résultat ! Certe des nuages, certe la couleur rose, mais au premier contact, la peau de l’adversaire brule ! Mieux et plus efficace qu’une jeune dame avec une épée tapant comme une sourde à s’en péter les dents non ? »

Dans le buisson à quelques pas d’eux, alors que frère et sœur se crient dessus, qu’ils ont faim, froid, ils ne remarquent même pas les quatre bandits. Oh,  pas des bandits de grand chemin, vue la taille du chemin, mais des bandits quand même, aux gueules maussades, aux bouches édentés et aux armes assoiffées de butins.

Alaxar et son frère arrêtent leur dispute stérile et reprennent leur route, remontés tous deux de colère et de rage.

Et ils entendent alors un buisson hurler « Sus à eux ! A nous le butin ! »



Bientôt la suite. Merci à ceux qui lisent et m’encouragent !
_________________
Le métier d'un héros est de mourir glorieusement.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:31 (2018)    Sujet du message: Alaxar

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    the immortals forum Index du Forum -> Taverne -> Vos histoires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com